Photos/Cocarde new SF162N
LE SOUVENIR FRANCAIS
DES LANDES
Site officiel SNEMM
Site Officiel ANMONM
Site officiel du SF
ANMONM Landes
Blog SF Landes
Contact
Memoire des Hommes
Memorial







LES ACTIONS DES COMITES

CR VOYAGES DE MEMOIRE

ASSEMBLEES GENERALES DEPARTEMENTALES
.
AGD Dax 2003
AGD Castets 2004
AGD Aire 2005
AGD Mont de Marsan 2006
AGD Pays de Born 2007
AGD Capbreton 2008
AGD Dax 2009

AGD Castets 2010

AGD Aire 2011
AGD Mont de Marsan 2012 
AGD Pays de Born 2013
AGD Capbreton 2014
AGD Montaut 2015
AGD Brocas 2016
AGD Labouheyre 2017 n













PROPRIETE SF

TABLEAU LISTE TOMBES


NEWSLETTERS

 

 

 

ASSEMBLEE DEPARTEMENTALE 2007

BISCARROSSE - PAYS DE BORN

LE 23 JUIN 2007

 

Le pays de Born

Le Pays de Born est une langue de terre côtière des Landes de Gascogne, dans la moitié septentrionale du département des Landes qui s'étend du courant de Contis (Lévignacq) à Sanguinet sur l'étang de Cazaux.

Le Pays de Born est bordé au Nord par le Pays de Buch, à l'Est par la Haute-Lande, au Sud-Est par le Brassenx, au Sud par le Marensin, à l'Ouest par l'océan Atlantique.

Principales villes : Mimizan, Parentis-en-Born, Biscarrosse.

Curiosités

L'Étang de Cazaux et de Sanguinet , l'étang de Biscarrosse et de Parentis, l'étang d'Aureilhan, de Malloueyre, les courants de Mimizan et de Contis sont les principales curiosités géographiques du pays de Born.

 
table
De gauche à droite : Le président du comité des Pays de Born Guy Renouleaud, le délégué général des Landes le Général Jean-Pierre Sabathier-Dagès et son trésorier Georges Grégoire
 
Rapport d'activités et de trésorerie par le Délégué Général des Landes et son Trésorier

Mesdames, Messieurs,

Je vous remercie, au nom du Souvenir Français des Landes, d'avoir eu la gentillesse de participer à notre assemblée départementale annuelle, ici à Biscarrosse.
Je tiens d'emblée à complimenter le président du comité des Pays de Born, le Lieutenant-colonel Guy Renouleaud, qui a souhaité et organisé cette manifestation et à dire notre gratitude à Monsieur le Maire de Biscarrosse et à son conseil municipal qui ont oeuvré pour que notre réunion se passe le mieux possible.

 

COMMENT FONCTIONNE LE SOUVENIR FRANCAIS ?

Un rappel historique pour aider à comprendre sa nature.
Sa naissance en 1872 en Alsace occupée (après la défaite de 1870), son extension rapide en France, sa reconnaissance d'utilité publique en 1906 en font l'une des plus vieilles associations françaises. J'ajoute que son domaine d'action a explosé avec l'hécatombe de 14-18 et de 39-45, sans oublier les TOE, d'Algérie et le OPEX actuelles. Mais ses missions n'ont pas changé :

  • . conserver la mémoire de celles et de ceux qui sont morts pour la France ou qui l'ont honoré
  • . veiller et participer à l'entretien de leurs tombes ainsi que des monuments élevés à leur gloire, tant en France qu'à l'étranger, qu'il soient connus ou inconnus;
  • . transmettre le devoir de mémoire aux générations successives en leur inculquant par le souvenir de ces morts un idéal de liberté et d'amour de la Patrie.

Sa nature juridique est également restée identique : régie par la loi de 1901, placée sous le haut patronage du Président de la République, couronnée par l'Académie Française et celle des sciences morales et politiques,dotée d'un comité d'Honneur prestigieux(1er ministre,Pdts du Sénat et de l'Assemblée nationale,ministres des Affaires étrangères,de l'Intérieur, de la Défense,de l'Education nationale, du grand Chancelier de la Légion d'Honneur, du chancelier de l'ordre de la Libération).
Ce n'est pas une association d'anciens combattants, mais nombreux sont ceux qui y ont adhéré autrefois en masse ou qui en font partie aujourd'hui car ils y reconnaissent des valeurs qui leur sont chères. Mais en aucune manière cette qualité n'est requise pas plus qu'une sélection réservant son accès à un certaine elite :notre maison est ouverte à toutes le bonnes volontés conscientes de la nécessité et de la valeur de nos idéaux et de nos actions.

 

QUEL EST SON ETAT EN 2007


Notre Assemblée générale s'est tenue les 31 mars et 1er avril à Metz, ses travaux servent de référence à ce que je vais vous indiquer.
(Mais auparavant, je dois vous faire part d'une réelle émotion lorsque j'ai appris sur place que la délégation générale de la Moselle comptait 86 comités regroupant plus de 14 000 membres !, il est vrai que tout le monde sait là-bas ce que se souvenir veut dire.)
Quant à notre organisation, vous savez qu'il existe une délégation générale par département ou territoire français mais aussi 47 délégations générales à l'étranger plus des correspondants associés.
Actuellement on dénombre 1650 comités et plus de 200 000 membres
A tous les niveaux administratifs le S.F. est présent aux cérémonies de mémoire, le plus souvent avec ses drapeaux ;
120 000 tombes continuent d'être entretenues et fleuries, mais aussi plus de 400 monuments ;
En plus de cet entretien courant, des opérations importantes ont été menées dans 85 départements, et à l'étranger( Algérie,Argentine,Espagne,Finlande, Madagascar)
179 voyages de mémoire de lycéens ont été organisés ou aidés par le S.F. : ils ont concerné 8811 élèves pour des destinations diverses ( Verdun :40,Struthoff : 29, Normandie : 24 ,Oradour : 17, la Somme, Auschwitz….) Notons que nous donnons 30 000€ chaque année au mémorial de Verdun pour assurer la gratuité des visite scolaires.
Avant de donner la parole à notre trésorier, je voudrais vous indiquer les mécanismes essentiels qui nous gouvernent :
.les ressources proviennent - de la quête du 1er novembre dont la moitié est versée à notre siège parisien, l'autre moitié restant acquise au comité quêteur ;
-des cotisations des adhérents, le comité conserve la moitié des sommes, un quart est donné à la délégation générale, un quart est versé au siège parisien ;
-des subventions locales acquises aux comités .Des participations financières , en contrepartie de missions assurées pour elles, sont données au plan central par les Gueules cassées,la fondation Maginot,les Aveugles de guerre ;
Certaines tombes sont gratifiées par l'Etat d'une subvention de quelques euros, je vous le dit chaque année : leur total est inférieur à la TVA que nous payons pour le fleurissement de nos tombes !Il n'y en aucune dans les Landes.
.comment sont financées nos opérations :
.notre association qui, je le répète est nationale et normalement alimentée financièrement par tous les comités , participe à tous les projets dépassant les moyens des comités. Par exemple, tous les voyages de lycéens que nous avons aidés ont été financés à plus de 80% par notre siège, la DG 40 et le comité concerné faisant de leur côté le maximum.
.contrôle :
.le volume des budgets gérés et les opérations menées sont contrôlés de près par le conseil d'administration ou siègent notamment un inspecteur général des finances,un notaire,un recteur d'académie, le trésorier général des gueules cassées,le président de Rhin et Danube.. ; le nouveau président général étant contrôleur général des armées récemment admis en 2eme section du cadre des officiers généraux. Le contrôle de la cour des comptes étant possible à tout moment.
Pour concrétiser tout cela par des chiffres significatifs et parlants sans se perdre dans une logique comptable qui ferait dormir tout le monde, je passe la parole à Georges Grégoire, notre trésorier.

Le bilan général de l'année écoulée permet de noter les dépenses effectuées pour la réalisation de nos missions :

-entretien des tombes et monuments : 632 000 €
- gros travaux centralisés : 342 000 €
- fleurissement : 300 000 €
- voyages scolaires : 980 000 €

Remarquons que les sommes consacrées à la transmission du devoir de mémoire(980 000€) sont supérieures à celles dévolues à l' ensemble des travaux (632 000+342 000=974 000€).
L'énumération des autres postes de dépenses serait fastidieuse mais ceux ou celles qui souhaiteraient les consulter peuvent se faire connaître.
Quant aux recettes, en dehors des produits financiers des sommes placées, soulignons
le produit des quêtes :600 000 €
les cotisations :890 000€
les dons et legs :450 000€
les subventions :450 000 €
Enfin sachons que notre budget national global est équilibré et qu'une hausse d'environ 5% est constatée.

Je reprends la parole pour aborder ce qui nous concerne de plus près, la situation dans les Landes.

 

SITUATION DANS LES LANDES

Tout d'abord, au plan des structures, il faut souligner la création d'un onzième comité à Labouheyre, dont je salue la détermination du Président, M Gabriel Brun qui d'emblée a regroupé plus de 15 membres et entrepris des tâches urgentes qui seront réalisées très rapidement au cimetière local.
Quant aux adhérents, nous sommes près de 200, mais vous comprenez aisément que nous devons être plus nombreux et répartis en de plus nombreux comités pour être présents sur tout le département. De vastes zones au nord-est et au sud-est sont vides, or partout de plus en plus de tombes de morts pour la France sont abandonnées et nous ne le savons pas ! Une anecdote significative de l'état d'esprit ambiant Donc nous devons être présents pour savoir, agir et faire savoir.
Qu'avons-nous fait depuis un an ?
Le petit dépliant qui vous à été remis à l'entrée le relate :

Travaux : stèle Garraude à Muret,tombe Fontagne à St-michel Escalus,gal Darricau à Dax, Dumas à Dax. Sont aussi engagées des actions devant vite déboucher sur des travaux : Laborde à Oeyreluy, Moreau et Mora à Labouheyre,une tombe à Brassempouy…. Voyages scolaires : 4 ont été aidés dont celui qui fera l'objet d'une restitution tout à l'heure.
Représentations : nous avons été systématiquement présents aux manifestations du souvenir dans les Landes.
A noter aussi l'intégration de nos chers aînés de Rhin et Danube comme à Capbreton et à Biscarrosse ou le colonel Renouleaud est président du S.F. et de R et D.
J'ai eu l'honneur de remettre son drapeau au comité de St-Vincent-de- Tyrosse.
Nous avons un site consultable sur Internet.
Comment nous portons-nous financièrement ? Notre trésorier va vous le dire. Georges Grégoire.

 

NOS RECETTES
Il vient de vous être rappelé que nos ressources proviennent :
- de la quête du 1er novembre : nous avons la possibilité de quêter dans toutes les communes, hélas, faute d'adhérents et de quêteurs nous sommes peu présents malgré les efforts des présidents de comités qui, pratiquement tous, mettent la main à la pâte.
- des cotisations.
- des dons : je souligne ici ceux de la SEMLH, des Médaillés militaires, de l'A.N.M.O.N.M., de l'U.N.C., de l'U.N.A.C.I.T.A., de l'ANCVR, de la F.N.R.G….

Les chiffres de l'année écoulée :
......Quête du 1er novembre 06 : 1565 €
......Dons : 210 €
......Subventions des communes: 885 €
......Cotisations : 1254 €

NOS DEPENSES

......Entretien et fleurissement des tombes : 1453 €
......Services, offices, réunions : 272 €
......Aide aux voyages scolaires : 4000 €
......Achat du drapeau de St-V-de-Tyrosse : 1235 €

Bien entendu on ne chiffre pas les travaux bénévoles effectués ni ce que coûte à titre personnel les fonctions exercées au profit du Souvenir Français des Landes.
Alors vous l'avez constaté, nous dépensons bien plus que nous récoltons, c'est notre siège parisien qui permet tout cela, mais nous devrions faire mieux dans les Landes.

EN CONCLUSION

Voici, donc fait le point, au plan national et dans les Landes, destiné à ceux qui adhèrent à nos valeurs.
Il y a quelques aspects technocratiques et rasoirs dans tout cela mais nous vous devons moralement ces renseignements pour que vous sachiez à quoi vous servez au travers de nos actions. Imaginez le chemin parcouru depuis 5 ans !
Dans son discours de clôture de l'assemblée générale à Metz, le président général a cité comme exemple de renaissance d'une délégation générale en perdition celle des Landes. Soyez remerciés d'avoir permis cela, mais le chemin est encore long pour convaincre plus de landais de nous rejoindre. N'hésitez pas à parler du Souvenir Français à vos amis, connaissances et surtout insistez sur le fait que nous ne sommes pas un club fermé et élitiste ou réservé aux anciens combattants.

assist

 

 
 

 

Pp

 

Souvenir Français des Landes