logo
LE SOUVENIR FRANCAIS
DES LANDES
Site officiel SNEMM
Site Officiel ANMONM
Site officiel du SF
ANMONM Landes
Blog SF Landes
Contact
Memoire des Hommes
Memorial





LES ACTIONS DES COMITES

CR VOYAGES DE MEMOIRE

 

ASSEMBLEES GENERALES DEPARTEMENTALES
.
AGD Dax 2003
AGD Castets 2004
AGD Aire 2005
AGD Mont de Marsan 2006
AGD Pays de Born 2007
AGD Capbreton 2008
AGD Dax 2009

AGD Castets 2010

AGD Aire 2011
AGD Mont de Marsan 2012 
AGD Pays de Born 2013
AGD Capbreton 2014
AGD Montaut 2015
AGD Brocas 2016
AGD Labouheyre 2017 n














 

PROPRIETE SF

TABLEAU LISTE TOMBES


NEWSLETTERS



 

 

ASSEMBLÉE DÉPARTEMENTALE 2014

CAPBRETON LE 20 JUIN

 

La 12ème Assemblée départementale du Souvenir Français des Landes s'est tenue le samedi 20 juin dernier à Capbreton dans la salle du cinéma le "RIO" de capbreton.

Dès 9h30 les viennoiseries et le café attendaient les participants dans l'entrée du cinéma où des panneaux de photos montraient quelques cérémonies réalisées par le Souvenir Français dans les Landes durant l'année 2013. Une plaquette sur laquelle figurait l'organigramme du SF des Landes était distribuée à tous les participants.

rio
caferio

A 10 heures, le Général Alain Buisson, Président du Comité de Capbreton souhaitait la bienvenue aux nombreux participants présents et ouvrait officiellement la 12è Assemblée Générale départementale du SF Landes.

AB

Le Délégué général, le Général Jean-Pierre Sabathier-Dagès intervenait ensuite pour présenter le Souvenir Français au plan national, puis développait son histoire, son organisation et ses activités dans le département des Landes.
A l'aide d'un diaporama vidéo projeté sur grand écran, il a pu illustrer les activités, les finances et les travaux réalisés au cours de l'année 2013. L'aide financière du siège de Paris, notamment pour la participation au financement des voyages de mémoire accomplis par les élèves de quelques lycées et collèges Landais est toujours utile et appréciée.

Après quelques minutes de pause et l'arrivée des autorités civiles et militaires, la 2ème partie de l'Assemblée débuta par une allocution du président de Capbreton et pour annoncer un diaporama réalisé par lui même et mise en scène par G. Grégoire. L'écran de cinéma donnait à ce diaporama une dimension peu commune.

ALLOCUTION DU PRESIDENT DU COMITE DE CAPBRETON

Dans le compte-rendu du Conseil des ministres du 28 mai 2014, il est écrit :

« L’année 2014 est particulièrement riche en commémorations, avec le centenaire de la Grande Guerre et le 70ème anniversaire de la Libération. La France sera au rendez-vous de son histoire pour rendre hommage aux combattants de toutes origines qui se sont battus et sont morts pour elle, mais aussi pour transmettre aux jeunes générations une mémoire, qui constitue l’un des piliers de la citoyenneté ». 

Si au nombre des commémorations évoquées, on peut regretter que n'ait pas été cité le 60ème anniversaire de la chute du camp retranché de Dien Bien Phu, au moins par égard pour le courage et l'abnégation de ses défenseurs, il y a lieu en revanche de relever avec satisfaction que l'objectif fixé par le gouvernement de la République dans le cadre des commémorations de cette
année s'accorde parfaitement avec les missions de notre association séculaire : rendre hommage aux combattants morts pour la France, transmettre la mémoire aux jeunes générations.

Morts pour la France : on peut s'interroger sur la perception concrète que peuvent en avoir aujourd'hui les jeunes générations qui vivent dans un pays en paix à l'intérieur de ses frontières depuis 70 ans,  

Dans des dizaines de milliers de familles, il peut encore s'agir de l'évocation, par ses photos ou ses décorations d'un arrière-grand-père ou d'un grand-père tombé lors d'une des deux guerres mondiales, en Indochine ou en Algérie,  
Dans quelques centaines d'autres, il peut s'agir d'une absence s'imposant douloureusement, celle d'un époux, d'un père, d'un grand frère, tombé en opération extérieure. 
Mais dans les familles épargnées par le deuil, pense-t-on au moins à tous ces noms gravés sur tous les monuments aux Morts de nos villes et villages ?

Il fut un temps où la prise de conscience de vivre dans un pays libre s'effectuait à l'école républicaine, parce que l'on y apprenait dès le plus jeune âge que des hommes avaient sacrifié leur vie pour nous offrir cette liberté ; mais aujourd'hui, devant les errements d’une éducation dont l’histoire tend à devenir la grande absente, malgré la passion des nombreux professeurs qui se dévouent pour la qualité de leur enseignement, il nous appartient en effet plus que jamais,
s'agissant de la mémoire du sacrifice de nos aînés, d'en être non seulement les gardiens vigilants, mais encore les passeurs scrupuleux.

"Tout peuple qui ne connaît pas son histoire est condamné à la revivre" 

Ce propos lourd de sens de Elie Wiesel, prix Nobel de la paix, ne peut que nous conforter dans notre mission de gardiens et passeurs de mémoire.
Depuis la guerre de 1870 qui est à l'origine de la création de notre association, ce sont près de 1 900 000 combattants qui ont donné leur vie pour la France. 1 900 000 hommes et femmes qui avaient un nom, un visage, une famille, une histoire.

C'est pour le rappeler, pour honorer et transmettre leur mémoire en héritage, que je vous propose de regarder maintenant un court diaporama : au-delà de ces portraits de combattants de la liberté, célèbres ou inconnus, Morts pour la France depuis la guerre de 1870 jusqu'à maintenant, il est, par le symbole de leur tragique et glorieuse destinée, un hommage reconnaissant à tous.

Je vous remercie de votre attention

Durant les quelques minutes de projection un silence pesant et solennel planait dans la salle tant l'émotion était présente. Les applaudissements saluèrent le mot fin.

Très ému après ce diaporama le délégué Général prit la parole dans la deuxième partie de cette assemblée.

Avant son allocution, le Délégué Général du SF décora le Général Buisson de la Médaille d'Argent du Souvenir Français pour son ancienneté et le travail effectué au sein de son comité.

deco
DG

ALLOCUTION DU DELEGUE GENERAL

Au risque de lasser ceux d’entre vous qui nous connaissent bien, je me dois de vous faire un bref résumé de ce qu’est ce Souvenir Français. En 1872, Xavier Niessen en Alsace devenue allemande après la guerre de 1870, crée cette association afin que les milliers de soldats français venant de mourir pour la France ne soient pas oubliés. La naissance administrative à Neuilly-sur-Seine en 1887 sera suivie de la reconnaissance d’utilité publique le 1er février 1906. Concrètement elle a pour but de conserver la mémoire des morts pour la France en transmettant leur souvenir et en veillant à la dignité de leurs sépultures. Inutile d’insister sur l’explosion du nombre de ces héros en 14-18, 39-45 sans oublier l’Indochine, l’Algérie, les OPEX.
Actuellement, le Souvenir Français a la responsabilité d’environ 130 000 tombes et de 500 monuments. Ses 1 750 comités et plus de 200 000 adhérents y veillent.
La durée dans le temps de ses nobles activités fait que les plus hautes instances de l’état la reconnaissent et la distinguent : haut patronage du Président de la République, comité d’honneur comprenant le 1er Ministre, les ministres de la Défense et de l’Education, des Affaires Etrangères, de l’Intérieur, les présidents du Sénat, de l’Assemblée Nationale, du Conseil économique et social, le Grand Chancelier de la Légion d’Honneur, celui de l’ordre de la libération. Il est aussi couronné par l’Académie Française et celle des Sciences Morales et Politiques.
Le 1er poste de ses dépenses est celui de l’aide aux voyages de mémoire scolaires organisés pour concrétiser les programmes d’histoire en se rendant sur des lieux symboliques. Aussi vais-je interrompre mon intervention pour entendre  ces lycéens de Mont-de-Marsan nous exprimer leurs impressions au retour du déplacement qu’ils viennent de faire.

eleves
eleves2

Témoignage écrit par Célia et Agathe

Oradour

Ville partie en fumée,
Réduite en cendres,
Ville de souffrance,
Et de terreur.
Oradour, tu auras connu des pleurs.

Ville aux 642 victimes,
A 12 jours, encore innocent,
A 89 ans, emprunt de sagesse,
Ce jour n’aura épargné personne.
Oradour, tu gardes tes fantômes.

Ville où l’église ne fut plus un abri,
Ses murs font encore résonner les cris
De ces femmes et ces enfants
Qui ne sont plus qu’un tas de cendres.
Oradour, tu as vécu l’enfer.

Ville où les corps sont tombés,
Ces balles les ont achevés,
Ont gravés leurs formes dans les murs,
Ont marqué les esprits à jamais.
Oradour, tes balles ont transpercé les cœurs.

Ville qui a épargné une seule âme
Une femme, au courage incroyable,
S’est échappée de cette église
Qui la conduisait tout droit vers la mort.
Oradour, tu as écarté cette femme de son destin.

Oradour, tu nous as marqués à jamais,
Oradour, tu nous as fait pleurer.
Oradour, tu nous as remémorés
Tous les massacres passés,
Oradour, observe en silence.
Oradour, souviens-toi, n’oublie pas !

 

Un grand merci pour ce témoignage. Je ne saurais omettre de dire notre admiration aux enseignants qui optent pour ce principe pédagogique qui permet de graver dans les esprits des élèves des pans entiers des programmes avec un rendement sans commune mesure avec les cours en classe, quelques soient les charismes didactiques des maîtres. Sachons aussi que cette option leur coûte un temps de travail et un investissement personnel très au delà des servitudes habituelles de préparation des cours. Bravo et merci pour ce choix.
Quelques mots sur la santé du Souvenir français en 2013 :

Au plan national : notre assemblée générale annuelle s’est tenue à Paris le 5 avril dernier, les instances de contrôle ont validé les comptes que je me garderai bien de vous asséner. Retenons simplement qu’ils sont positifs mais surtout que nous avons consacré 3 720 000 € à notre mission générale de conservation de la mémoire dont 1 571 000 € pour les aides pédagogiques, 909 600 € pour l’entretien et 759 800 € pour le fleurissement des tombes. A titre indicatif, les voyages de mémoire sont prioritairement à destination de Verdun, la Normandie, les camps de concentration, la Somme, Oradour, le Chemin des Dames…

Dans les landes : Nous avons désormais 16 comités actifs, 530 adhérents que nous remercions pour leur engagement et assumons la responsabilité d’environ 240 tombes et 11 monuments.
Dans la 1ère partie de cette assemblée, j’ai indiqué à nos membres une série d’actions réalisées depuis l’an dernier. Je souligne simplement la réhabilitation de 2 tombes à Lit et Mixe, d’une tombe à Parentis, d’une tombe à Lubbon, de 2 tombes à Labenne, la remise officielle de leur drapeaux aux comités de Mont-de-Marsan et Castets, l’aide à 3 voyages scolaires dont celui qui vient d’être évoqué.
Notre point financier détaillé annuel est dû à nos adhérents, mais je puis vous indiquer que dans l’exercice précédent nos comptes ont été positifs de 2 250 €
La plaquette annuelle réalisée par notre trésorier qui vous a été remise à l’entrée vous indique notre organigramme, nos missions et quelques réalisations récentes.

Conclusion : ainsi nos responsables qui consacrent du temps, de l’argent, et nos adhérents qui nous aident avec constance, ont la satisfaction de voir des réalisations concrètes au service de la mémoire de nos morts pour la France. Aujourd’hui, ici, à Capbreton, je tiens à exprimer la gratitude du Souvenir Français des Landes au Général Alain Buisson qui a organisé cette assemblée. Il va sans dire que je m’associe à ses remerciements à la municipalité de Capbreton sans les attentions de laquelle nous serions dans les pins... ou sur la plage !
Je cède maintenant le micro à monsieur le Maire qui prononcera une allocution et Monsieur le Préfet pourra conclure cette assemblée.
Nous nous déplacerons ensuite au Carré Militaire, puis au Monument aux Morts de la ville avant de répondre à l’invitation au vin d’honneur de la municipalité.

Merci de votre attention.
.

Pour terminer cette deuxième partie de l'AGD du Souvenir Français, le Délégué Général et Monsieur le maire de Capbreton procédèrent à un échange de médaille du Souvenir Français et de la ville de Capbreton.

maire
echange

CEREMONIE DE DEPÔT DE GERBE AU CARRE MILITAIRE DE CAPBRETON

drapeaux
fleurseleves
Drapeaux "aux Morts"
Dépôt de fleurs par les élèves de Capbreton

 

 

Vous pouvez visionner les photos prises pendant toute cette journée, 
ainsi que la plaquette réalisée pour la circonstance en cliquant ci-dessous
apn
plaquette

Plaquette réalisée pour cette Assemblée du SF
au format PDF




Souvenir Francais des Landes