LE SOUVENIR FRANCAIS
DES LANDES
Site officiel SNEMM
Site Officiel ANMONM
Site officiel du SF
ANMONM Landes
Blog SF Landes
Contact
Memoire des Hommes
Memorial







LES ACTIONS DES COMITES

CR VOYAGES DE MEMOIRE

ASSEMBLEES GENERALES DEPARTEMENTALES
.
AD Dax 2003
AD Castets 2004
AD Aire 2005
AD Mont de Marsan 2006
AD Pays de Born 2007
AD Capbreton 2008
AD Dax 2009

AD Castets 2010

AD Aire 2011
AD Mont de Marsan 2012 
AD Pays de Born 2013
AD Capbreton 2014
AD Montaut 2015 n













 

PROPRIETE SF

TABLEAU LISTE TOMBES


NEWSLETTERS

Ygos St Saturnin n

 

 

 

 

VOYAGE DE MEMOIRE EFFECTUE PAR LES ELEVES
DU LYCEE VICTOR DURUY

4, 5 et 6 MAI 2010

 


1 ES2
Lycée Victor Duruy


La classe de 1ere ES2 est partie en voyage en Normandie, les 4, 5 et 6 mai derniers.

Notre départ a eu lieu dans la nuit du 3 au 4 aux alentours de 4 h 00 du matin. Nous avons eu un trajet de 11 h 00 qui nous a laissé le temps d’apprécier les paysages mais aussi des films comme celui sur Jean Moulin, joué par Charles Berling. Ainsi dès notre départ nous étions immergés dans l’Histoire et les personnages importants de la Seconde guerre mondiale.

A notre arrivée en Normandie, nous nous sommes dirigés directement vers Colleville-sur-Mer et sur la plage d’Omaha Beach où nous avons pu découvrir le cimetière militaire américain.Zone de Texte:

Ensuite nous avons pu commencer la visite du cimetière. Cet espace quadrillé de rangées de croix blanches est un petit bout de terre de France qui a été cédé aux Etats-Unis. Il leur a été donné afin qu’ils puissent l’administrer et l’entretenir selon leurs propres coutumes. Ici, les familles des soldats, mais aussi les simples visiteurs dont nous faisons partie, peuvent venir se recueillir. Il est difficile d’imaginer qu’ici même, dans ce lieu si paisible, c’est un véritable enfer qui s’est abattu, il y a plus de soixante ans.


En effet, plus de 9 000 hommes reposent dans ce cimetière. Il est formé de plusieurs parcelles et dans chacune de ces parcelles on retrouve les mêmes croix blanche de marbre toute parfaitement aligné. Sur chacune de ces croix figurent le nom et prénom du défunt ainsi que son numéro et la date de sa mort mais aucun âge n’y inscrit. De plus la hiérarchie des grades n’a pas été respectée, un simple soldat côtoie un général, ceci afin de montrer que tous ont fait leur devoir et que tous sont égaux devant la mort.
Cet endroit est un lieu de recueil qui inspire de la tristesse car la plupart de ces corps qui reposent loin de leur famille, sont ceux d’hommes très jeunes (environ 24 ans) qui sont morts pour la France, pour notre liberté. C’est pour cela que nous avons fait preuve de beaucoup de respect lors de la visite.
Paradoxalement ce lieu est aussi très beau. En effet l’alignement parfait de toutes ces croix sur autant d’espace nous donne un paysage magnifique. Nous voyons souvent ce genre de cimetière dans des films ou des reportages mais nous avons eu la chance de nous y rendre et nous avons tous été conquis par ce lieu.

Durant la visite du cimetière nous sommes descendus un peu plus près de la plage. Nous avons suivi un sentier qui nous a permis d’admirer la vue de la plage d’Omaha Beach.
Malgré le vent qui soufflait, nous avons profité d’un paysage magnifique. Il reste cependant difficile pour des jeunes de notre âge de nous rendre compte de l’ampleur de ce qu’il s’est passé le jour du débarquement. Nous avons fini notre visite par le grand mur des 1 500 disparus le jour J et dont malheureusement très peu de corps ont été retrouvés.
Nous sommes ensuite partis en bus jusqu'à la ville de Caen afin d’y passer la nuit.blokaus

Mercredi 5 mai : deuxième jour de visite, nous sommes partis à pied jusqu'au mémorial de Caen. Nous avons eu toute une matinée pour le découvrir et ce ne fut pas trop étant donné la grandeur de ce musée. Notre visite a commencé par un parcours qui retrace toutes les étapes de la fin de la Première guerre mondiale jusqu'à la fin de la Seconde guerre. Ce parcours est composé de 3 grands espaces : La faillite de la paix, la France des années noires et une guerre mondiale et totale.

Tous les événements présentés ici, le sont par ordre chronologique. L’architecture de ce lieu est spéciale parce qu’elle nous permet de mieux comprendre toutes les étapes de la guerre.
Au départ nous avons suivi un sentier en forme de spirale qui descendait de plus en plus. Cette spirale s’enroule autour d’une sphère blanche qui représente la terre et plus on avance plus les murs qui nous entourent se dégradent et plus l’obscurité domine. Ce musée est très original car grâce à la mise en scène on arrive à ressentir comment l’Europe a basculé dans le fascisme et le nazisme. arromanche
Tout au long de notre parcours nous avons pu découvrir ce que fut la vie à cette époque tourmentée. Grâce aux nombreux documents d’époques (des extraits sonores, des vidéos, des photos,  les équipements et l’armement de soldats des différents pays…). Nous avons aussi pu voir des pièces authentiques telles que des lettres des soldats à leurs femmes, des articles de journaux, des affiches de propagandes ou des articles de lois antisémites tels qu’ils étaient placardés dans la rue. Nous avons eu, aussi, des explications sur le mode de vie des habitants durant la guerre ce qui nous permet de comprendre les sentiments de la population civile et notamment ceux des juifs persécutés. Tous les aspects sont abordés, y compris les moins glorieux comme la collaboration.

L’espace numéro 3 est entièrement consacré aux préparatifs du jour J et précède la projection d’un remarquable film sur le débarquement du 6 juin et sur les 100 jours de la bataille de Normandie. Un film qui nous montre comment le débarquement a été vécu simultanément par les 2 adversaires puis comment les alliés sont parvenus à libérer la Normandie au bout de 100 jours de combats meurtriers.
Après ce petit film, nous avons pu retourner dans les différents espaces pour compléter nos carnets donnés en début de visite afin d’y noter les éléments important de ce musée.

L’après midi était consacrée à la visite des différents lieux de batailles que nous venions de voir en film.
Tout d’abord nous avons pris le bus jusqu'à Arromanches afin de descendre sur la plage et d’y découvrir les restes du port artificiel construit par les alliés après le débarquement.Puis nous avons continué vers Longues-sur-Mer et la pointe du Hoc on l’on y a vu tout ce qu’il reste des batteries allemandes qui composaient une partie du mur de l’Atlantique. Nous avons pu nous rendre compte de la grosseur des canons et de la puissance des obus. Nous sommes aussi rentrés dans les galeries souterraines où les allemands entreposaient leurs munitions. Même si aujourd’hui il ne reste plus grand-chose, cela nous donne une petite idée de ce qu’on été les combats. De même, nous avons vu des énormes trous formés par l’impact des obus, certains endroits restent très marqués par les combats.

Après ces différents arrêts sur le bord de mer, nous avons terminé l’après midi par la visite au cimetière allemand de la Cambes. Nous avons ainsi pu comparer les différences avec le cimetière américain de Colleville-sur-Mer.Notre guide nous a ainsi expliqué les raisons de ces différences comme par exemple les tombes allemandesqui sont Zone de Texte:  noires alors que celles américaines
sont blanches.

Nous avons ensuite repris le bus pour passer notre dernière nuit à Caen.

Le dernier jour, le mercredi, avant de rentrer nous avons fait un crochet pour visiter le Mont Saint Michel. Nous avons passé la matinée à déambuler dans les petites rues sinueuses et à contempler l’impressionnante abbaye. La montée fut difficile mais elle valait le coup car le ciel était dégagé et le point vu était magnifique de là-haut.  

 


Sur le chemin du retour nous avons conclu notre voyage de mémoire en regardant le film «  le jour le plus long ». stmichel

Au final, ce voyage restera, pour nous tous, un excellent souvenir, riche en émotions et en découvertes.  Toute la classe remercie monsieur Fricot de nous avoir organisé cet agréable voyage ainsi que Yannick qui a était un guide formidable.
Un grand merci à vous M. Sabathier-Dagès pour votre soutient financier car sans vous et sans le Souvenir Français nous n’aurions pas pu faire un tel voyage. Merci à vous.

 

Un grand merci à vous M. Sabathier-Dagès pour votre soutient financier car sans vous et sans le Souvenir Français nous n’aurions pas pu faire un tel voyage. Merci à vous.

 

 

 

 

cocarde

souslign

 

Souvenir Francais des Landes